Le statut de freelance n’a jamais été autant à la mode ! La crise sanitaire survenue en 2020 a réveillé les consciences et les envies d’une nouvelle vie. Les reconversions sont nombreuses et beaucoup d’anciens salariés se tournent vers le freelancing. La liberté et le besoin de vivre de sa passion semblent être les deux principales raisons à cette envie de devenir freelance. Si ce statut semble idéal, quels sont les réels inconvénients du freelancing ?

Dans un précédent article, je t’ai parlé des avantages à être freelance. Aujourd’hui, en toute transparence, j’aborde les difficultés de cette vie atypique qui séduit de plus en plus de personnes.

1. Le freelancing offre un salaire instable

À la différence du salarié qui reçoit le même salaire à la fin du mois, le freelance ne sait jamais combien il va se verser à la fin du mois.

Cette incertitude peut être pesante dans l’esprit du freelance, surtout lorsqu’il souhaite faire des projets d’achats. 😔

Certains le vivent très bien et voient dans cette instabilité une manière de se motiver. D’autres ont plus de mal à supporter cette incertitude.

 

2. Le freelance doit chercher ses clients sans arrêt

Oui, sans arrêt ! Tout le temps, partout. C’est l’un des principaux inconvénients du freelancing. Sur Internet, lors d’un barbecue entre amis, dans la rue, dans sa salle de gym, etc. Le potentiel client peut être partout alors il faut sans cesse le chercher. Parce que c’est quand même lui qui indirectement paie les factures et remplit ton frigo !

Aller chercher son client, c’est prendre sur soi, se montrer, envoyer des e-mails, téléphoner, faire des stories sur Instagram et des visioconférences sur Zoom. Si tu es timide, cette étape de recherche du client risque d’être un peu plus difficile pour toi (mais pas impossible ) !

Bref, c’est important de bien vendre ses services et communiquer.

ordinateur bureau

3. Le freelance doit éduquer son entourage sur son statut

Ma principale difficulté de freelance du moment est de faire comprendre à mon entourage que non, ce n’est pas parce que je travaille à la maison que je suis disponible tous les jours pour garder les nièces, les neveux, le chien ou la grand-mère toute l’après-midi ! Non, je ne suis pas non plus disponible à n’importe quelle heure pour un appel téléphonique qui durera une heure.

Ce n’est pas parce que je ne me déplace pas d’un point A à un point B pour aller travailler que je ne travaille pas !

Je suis sûre que cette difficulté de freelance, je ne suis pas la seule à l’avoir ! Le freelancing n’est malheureusement pas assez pris en considération en France. Il y a une grosse incompréhension sur le sujet. Notamment par celles et ceux qui ont été salariés toute leur vie.

Il faut donc éduquer son entourage et lui expliquer qu’être freelance, c’est travailler dur et même parfois deux fois plus qu’un salarié. 😉

 

4. En freelancing, impossible de compter ses heures

En tout cas, au début de son activité ! Alors que le salarié commence souvent sa journée de travail à 9 heures et qu’à 17 heures il est libre comme l’air, le freelance travaille souvent deux fois plus, sans même s’en rendre compte.

Je peux facilement travailler de 8 heures à 20 heures, sans même me sentir fatiguée. Mais ce n’est vraiment pas la bonne option. Le cerveau a besoin de se reposer et il est important de privilégier sa vie de famille en séparant la vie professionnelle et la vie personnelle.

Je connais des freelances qui travaillent parfois 12 heures par jour, et même la nuit… 😱

rédactrice-web-bureau

5. Le freelance débutant peut difficilement obtenir un prêt immobilier

Les freelances débutants l’ignorent souvent. Il est très difficile, voire impossible d’obtenir un prêt immobilier avant les trois ans suivant l’ouverture de son entreprise 😔. Cela fait partie des gros inconvénients du freelancing.

Cela semble logique, les banques ont besoin de savoir si tu génères des revenus stables et si tu seras capable de rembourser ton prêt. Malgré tout, il est important d’en avoir conscience, surtout si tu projettes d’investir prochainement.

 

Je dépeins dans cet article un tableau assez noir sur ce statut. Cette liste n’est pas exhaustive, il existe bien évidemment d’autres inconvénients en freelancing. J’espère sincèrement que tu iras lire mon article sur les 5 bonnes raisons d’être rédacteur web en freelance car je t’assure qu’il y en a beaucoup.

Je ne regrette pas du tout mes choix. Cette vie de liberté et de travail me correspond absolument. Elle me permet d’être au plus près de ma famille et de vivre de ma passion.

Néanmoins, je souhaitais que tu sois au courant des difficultés que tu risques de rencontrer dans ta nouvelle expérience.

Si tu es déjà en freelance, n’hésite pas à partager en commentaire ton expérience et à nous dire ce qui te semble le plus difficile ! 🙂